Sébastien Lenthéric

Entre 1996 et 2000, il se forme au conservatoire de Montpellier puis à l’ERAC (Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes ).
En 1999, dans le cadre des ateliers libres de l’ERAC, Sébastien Lenthéric  crée Malaak fragments, spectacle autour des écrits de Michel Serres au festival des informelles (Théâtre des Bernardines, Marseille).

 C’est le début d’une envie de travail collectif et transversal.

En 2001, il crée avec Corinne Nguyen-thanh (photographe) le N.U.collectif, groupement d’artistes consacré essentiellement aux arts vivants et aux arts plastiques (photos, dessins, installations…), dont il est le principal animateur.
Routes et déroutes, projet sur les écrits de Nicolas Bouvier est créé en 2004 au théâtre d’O, puis repris à paris à la Ménagerie de Verre en 2006.

Parallèlement, il travaille entre 2000 et 2001 avec la cie Arketal (théâtre de marionnettes) et commence, la même année à répéter avec la cie pétrole, la cie myrtilles et la cie banal molotov (théâtre de performance et danse – théâtre) pour des projets réalisés entre 2002 et 2003.
Il joue aussi avec la cie in Situ dans le spectacle Un dîner chez dumas le père repris au printemps des comédiens en 2003.

De 2005 à 2009, il travaille avec Philippe Genty sur le spectacle et la tournée internationale de  La fin des terres.

En 2009, il crée tête de nuit, spectacle pluridisciplinaire où marionnettes, animations, performance et jeu se mêlent pour interroger le personnage à part entière de Bruno Schulz.