Sara Bartesaghi Gallo

Après des études de scénographie (diplômée aux beaux-arts de Milan en 2004) elle se rapproche du costume à l’Accademia della Scala de Milan lors d’une formation de couturière pour le spectacle.
Elle signe ses premiers décors et costumes à Paris, durant son année Erasmus avec Ciment, Cemento, Ziment de H. Muller, mise en scène de Benedetta Frigerio, Stephane Oertli et Anna Romano.
Elle retourne en Italie où elle travaille au théâtre Franco Parenti et part en tournée avec l’Opéra (Aslico di Como).
Après la création d’une marque de vêtements, elle devient décoratrice de courts-métrages et de tournages photo.
Elle quitte l’Italie en 2007, mais continue de collaborer avec la compagnie Teatro Giocovita, théâtre d’ombres (création des costumes pour Pollicino 2005, Antigone 2007, Ranocchio 2009 et Chien bleu 2010).
Arrivée en France, elle intègre la Comédie Française comme régisseuse des costumes et la Fémis comme costumière sur les films de fin d’étude.
Elle assiste Silver Sentimenti sur les costumes de La Flûte enchantée de Jean-Paul Scarpitta et Anne Leray sur les costumes de la pièce Les Métamorphoses la petite dans la forêt profonde, mise en scène de Marcial di Fonzo Bo.
En 2010, en plus de faire de l’habillage avec le Théâtre de la Bastille et le Studio Théâtre de Vitry, elle travaille avec Simon Falguieres sur Le songe d’une nuit d’été et sur La nef des fous et avec la compagnie Théâtre des Deux Saisons sur Nous étions assis sur le Rivage du monde… ainsi que sur P’tite souillure.
Elle rencontre la même année le collectif Les Possédés en assistant Saskia Louwaard et Katrijn Baeten pour les costumes de Merlin ou la terre dévastée et se voit confier la réalisation des costumes pour Planète et Bullet Park.

En 2011 elle accepte avec enthousiasme le défi d’habiller les marionnettes de Violet de Jon Fosse et rencontre, de ce fait, la compagnie trois six trente avec qui elle poursuit le travail sur Le Rêve d’Anna  et L’Institut Benjamenta