Ivan Boccara

Né au Maroc le 2 mars 1968, Ivan Boccara fait des études de cinéma et d’histoire de civilisation berbère à Paris. Il vit entre la France et le Maroc et réalise des courts métrages et des films documentaires dont « MOUT TANIA » en 1999, 56 minutes, et « TAMEKSAOUT » en 2005, 95 minutes, dans le Haut-Atlas, marocain. Son travail s’intéresse à des personnages forts, à des communautés, à des minorités, aux enjeux des populations, aux frontières des modes de vie entre tradition et modernité. Ses films cherchent à capter la relation du sujet à sa condition de vie et à son environnement et traitent de l’économie d’autosuffisance et des échanges de la vie paysanne dans les montagnes de l’Atlas. Son travail a été présenté et primé dans plusieurs festivals en France et en Europe. Il participe à des résidences et laboratoires artistiques à l’Appartement 22 et travail comme intervenant à des ateliers cinéma et documentaire avec L’ESAV-Marrakech et la Cinémathèque de Tanger. Il est par ailleurs photographe et chef opérateur notamment pour des artistes contemporains. Il réalise « Mémoires d’archives » une pièce pour le CAPC, musée d’art contemporain de Bordeaux en 2011 et  « Mémoires de Ntifa » pour La Triennale – Palais de Tokyo en 2012. Artiste résident à la NON-MAISON en 2013-2014 et 2015,il y expose au sein du programme ULYSSES sous l’égide du FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur: « Fenêtre sur le détroit » – Photographies 1986-2013. En septembre 2013, il expose à la Fontaine Obscure dans une exposition collective intiltulée « Migrations ». Il vient de créer sa société de production de films à Tanger: « Les films comme ça ».

ivanboccara.blogspot.com